Le circuit des trois horloges de Cluses

Des nouvelles de nos actions : Le circuit des trois horloges de Cluses

Le 03/02/2023, les acteurs du projet horloger liant le Lycée Charles Poncet de Cluses et le Lycée d’Altitude de Briançon avaient d’abord rendez-vous au musée de l’Horlogerie et du Décolletage pour examiner de près l’horloge « mère » conçue par Charles Poncet en 1897. 
Cette horloge « mère » a été présentée à l’Exposition universelle de 1900 à Paris, puis elle a commandé électriquement des horloges « filles » de l’Ecole Nationale d’Horlogerie, et même de la mairie par une ligne téléphonique privée. 

Cette horloge « mère » remarquable présente actuellement des difficultés de fonctionnement dans sa partie électrique. Les acteurs du projet sous la houlette de Florence Poirier, Directrice du Musée, recherchent des solutions pour fiabiliser le fonctionnement prévu par Charles Poncet. Gérard Cordier, professeur de Génie électrique au Lycée Charles Poncet (retraité), secondé par Pascal Faletto, Directeur délégué au Lycée Charles Poncet (retraité) ont procédé à des essais électriques très encouragements. 

Le second rendez-vous se tenait au Lycée Charles Poncet pour la suite du projet des trois cadrans, en compagnie de Marcel Béchet, Proviseur très attaché au développement des enseignements professionnels et technologiques, tout en restant un défenseur du riche patrimoine horloger de son établissement. 
Dans ce cadre, il se réjouit de la solution retenue pour faire fonctionner les trois cadrans du Lycée. Il s’agit de conserver les réceptrices Brillé des années 60 en les commandant par un coffret de contrôle « made in Poncet » mis au point par Gérard Cordier. 
Gérard nous explique les caractéristiques de son coffret de contrôle : « Le bluetooth permet la communication avec une application Android pour les différents réglages de l’horloge. Le GPS permet d’obtenir les indications temporelles nécessaires à la mise à jour régulière de l’horloge interne. Le module de gestion intègre une table avec les heures de lever et de coucher du soleil à Cluses au jour le jour, utile pour la gestion de l’éclairage nocturne sans capteur de luminosité. Le changement d’heure automatique (hiver/ été) est programmée jusqu’en 2030. »

Autre piste d’étude souhaitée par le proviseur, l’horloge Lucien Terraillon de 1925 environ, à remontage électrique, qui est déposée actuellement au CDI du Lycée. Une affichette indique que les élèves ont travaillé sur cette horloge sous la direction de Charles Poncet. Ils ont probablement réalisé le système de carillon à tubes. Aujourd’hui, cette horloge mériterait une révision générale, et, à terme, une exposition plus favorable au regard des visiteurs du Lycée Charles Poncet. 

La ville de Cluses dispose de trois lieux emblématiques pour évoquer les chefs-d’oeuvre réalisés par les élèves de l’ENH sous la gouverne de Charles Poncet : au musée avec l’horloge « mère » de 1897, à la mairie avec l’horloge « fille » de 1911 et au Lycée Charles Poncet avec l’horloge à carillon de 1925.