Futur Musée de l’Horlogerie et du Décolletage de Cluses

Futur Musée de l’Horlogerie et du Décolletage :

Le projet avance, la Commune de Cluses va faire l’acquisition de la friche Bretton via une convention de portage foncier avec l’Établissement public foncier de la Haute-Savoie. Elle a adopté la résolution de garder le bâtiment tel qu’il est au titre de «sauvegarde du patrimoine industriel».

Bâtisse que vous connaissez-tous à l’entrée de Cluses. Pour certains nostalgiques, située au bout de la «Grand Rue» que vous avez tant fait de long en large, avec en passant des arrêts chez Pellet «dis Chez Joufflu», le bar américain où trônait Bibiche.

En ma qualité de responsable de la commission Technique (Mécanique) de l’association du Musée de l’Horlogerie et du Décolletage. Entre autres, petit rappel, le responsable Horlogerie est notre ami Jean-Marie PEYRIN-BIROULET, maître horloger. Ma mission est de participer en collaboration avec la commission du Patrimoine et du projet Culturel (de la Mairie de Cluses), à rechercher tous types de matériels et accessoires industriels pour le décolletage. Nous remercions Bernard DUMOND, H-61, pour son dont de machines, exemple unique un tour à poupée mobile de 1920, fait maison.
Suite aux différentes interventions auprès de la commune, nous avons pu visiter l’usine Bretton et pu prendre connaissance d’un aménagement. Dans l’immédiat, sous réserve de l’autorisation des services techniques, nous avons identifié, la partie que nous pourrions occuper, pour stocker tous matériels dont nous ferions l’acquisition.

Nous vous informerons de l’avancée du projet «nouveau Musée de l’Horlogerie et du Décolletage». Ce projet avance, mais il sera long car la rénovation de Bretton demandera de gros, très gros travaux, dépollution, reconstruction, avec le respect des normes, et celles-ci sont nombreuses.
J’en profite pour faire un appel aux anciens pour nous trouver des machines et matériel de décolletage, informer autour d’eux de nos besoins et le moment venu, venir nous aider à les remettre en état.
Notre Amicale verra enfin le jour, où toutes ses pièces de collection (et non que 20%) seront exposées, avec plus d’espace et d’autres moyens de présentations et d’animations.

Amitiés Clusiennes.
Germain Gaston