L’histoire horlogère avec l’Amicale des Anciens Élèves du Lycée Charles Poncet, ex-École Nationale d’Horlogerie de Cluses

Notre association construite autour de notre passage commun dans cette école et des amis que nous nous sommes faits sur cette période se maintient grâce à l’investissement de quelques-uns.

Notre objectif est de mettre en relation notre réseau d’anciens élèves de l’ENH et les élèves actuels du Lycée Charles Poncet. L’amicale des anciens élèves reste attachée à l’objectif de présenter et mettre en valeur les productions des anciens élèves de l’ENH.

Dans le but de promouvoir et de protéger notre riche histoire, l’Association Amicale des Anciens Élèves (AAAE) a été créée par arrêté préfectoral le 23 avril 1901. Nous avons également pour mission d’organiser des activités et des événements pour partager leurs expériences et encourager la prochaine génération horlogère.

L’amicale soutient également tous les nouveaux diplômés du Lycée Charles Poncet dans leurs projets en cours.

Notre amicale collabore avec l’Association du musée de l’Horlogerie et du Décolletage présidée par Pierre Vialatte. Jean-Marie Peyrin et Gérard Bajulaz se charge de la liaison avec la gestion du musée et donc avec notre partenaire la 2CCAM.

Toutes les pièces horlogères dont nous sommes propriétaire ainsi que les collections du Lycée Charles Poncet sont visibles dans le Musée de l’Horlogerie et du Décolletage de Cluses.

Rejoignez l’Amicale des Anciens Élèves du Lycée Charles Poncet et revivez l’histoire de l’horlogerie. Des montres mécaniques aux plus récentes technologies numériques, le voyage à travers le temps est passionnant.

L’histoire de l’ex École Nationale d’horlogerie

Depuis sa création en 1848, l’Ancienne École Nationale d’Horlogerie est un pilier de la tradition horlogère française. Fortement ancrée dans les villes de Besançon et Cluses, elle s’est développée au fil des années jusqu’à devenir un établissement national reconnu pour son excellence technique et sa contribution à l’industrie mécanique. 

Histoire marquante de l'Ancienne École Nationale d'Horlogerie

L’Ancienne École Nationale d’Horlogerie est un établissement historique créé à Besançon en 1862. La ville, déjà reconnue pour son savoir-faire horloger, a été choisie pour stimuler le développement des techniques artisanales et mécaniques grâce à une formation professionnelle. L’École s’est rapidement développée et est devenue un élément clé de l’industrie horlogère française. Elle a accueilli des centaines d’apprenants et la demande pour les diplômés a augmenté considérablement, ce qui a amené le gouvernement à exporter ses enseignements à travers la France, notamment à Cluses où elle a ouvert ses portes en 1849 sous le nom d’École Royale Horlogère dirigée par Achille Benoît.

Intégration à la ville de Cluses et son impact sur l'enseignement technique

En 1849, sous l’égide du préfet Joseph-Alexandre Banville, un petit groupe d’ouvriers horlogers s’est rassemblé dans une maison située à Cluses, en Haute-Savoie. Le but était d’utiliser ce nouvel espace pour transmettre les principes théoriques et pratiques de l’École Nationale d’Horlogerie à toute une communauté d’apprentis horlogers et artisans. Cette petite structure est rapidement devenue une importante École Horlogère reconnue par le ministère de l’Instruction Publique. Dès 1870, elle a obtenu le statut officiel d’une «École Royale Horlogère» et ainsi a commencé le développement des enseignements techniques à Cluses. Après la Seconde Guerre mondiale, elle a été rebaptisée Lycée Charles Poncet et propose toujours aux jeunes passionnés des formations spécialisées, ainsi que des ateliers horlogers destinés à promouvoir le savoir-faire traditionnel local, ce qui en fait encore aujourd’hui une référence incontournable pour l’industrie horlogère française.

L'enseignement professionnel au cœur des compétences horlogères

Depuis sa création, la mission première de l’Ancienne École Nationale d’Horlogerie devenue le Lycée Charles Poncet est restée inchangée : former des techniciens qualifiés capables de combiner la compétence artisanale et la maîtrise technique pour répondre aux exigences industrielles toujours plus élevées. En conséquence, le projet pédagogique proposé par le lycée couvre un large éventail de domaines, allant du traitement thermique des métaux à la fabrication mécanique des montres, en passant par le calcul numérique, la gravure, et bien plus encore.

L'apprentissage des techniques mécaniques et de l'industrie horlogère

Les apprenants du Lycée Charles Poncet peuvent choisir entre plusieurs options, telles que la production mécanique (usinage), le développement logiciel (programmation), ou encore la maintenance informatique (réparations). Chaque option est complétée par une formation en gravure laser, soudage et perçage, utilisant les technologies les plus modernes pour amener un niveau très élevé dans chaque domaine.

Espace membres

L’Association Amicale des Anciens Élèves : un lien indéfectible

Cluses et l’horlogerie : une histoire qui perdure grâce aux anciens élèves

Grâce à l’aide apportée par l’AAAE, les anciens élèves contribuent grandement à faire vivre une longue tradition horlogère locale et à amener de nouvelles formes de croissance dans la ville de Cluses.
Notre amicale encourage les vocations horlogères chez les jeunes en partageant notre expériences et connaissances entre générations ; participant au projet de restauration et valorisation des monuments horlogers ; organisant des expositions et conférences sur divers sujets liés à l’horlogerie ; collaborant avec le Lycée Charles Poncet pour stimuler la pratique professionnelle ; et mettant en place des partenariats avec des entreprises clés du secteur horloger pour faciliter l’accès aux stages et emplois.

La fondation de l’Amicale

L’AAAE récompense chaque année au travers de sa fondation, les meilleurs élèves du Lycée Charles Poncet. 

L’Amicale est un forum d’échange d’expériences professionnelles

L’AAAE permet à la fois de maintenir le lien avec les camarades de promotion et de tisser de façon transgénérationnelle avec les autres anciens élèves. L’amicale est un forum d’échange d’expériences professionnelles.

Congrès annuels de l’Amicale

Le Congrès Annuel de l’Amicale regroupe une centaine de participants toutes promotions confondues. C’est l’occasion de retrouver le réseau des anciens élèves du Lycée Charles Poncet sur 3 jours et dans une région déterminée par le Bureau.

Préface du bulletin « Heures et Technique » n°1

Messieurs les Membres de l’Association Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Horlogerie de Cluses.
Messieurs et Chers camarades,
L’association Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Horlogerie de Cluses, dont les bases ont été jetées par mes vénérés et regrettés prédécesseurs, MM. Benoit et Peltre, est définitivement constituée. Elle répond à des voeux et à des besoins que vous avez maintes fois exprimés. Dispersés aux quatre coins du sol national, par elle, nous resterons groupés comme aux beaux jours de l’apprentissage, nous conserverons les bonnes relations de notre jeune age, par elle, le dévouement et les talents de chacun profiteront à tous. Et aussi en secondant les efforts de chacun par les conseils de l’expérience, en venant en aide à ceux que poursuit l’adversité, en nous employant de notre mieux pour procurer du travail à ceux qui sortent d’apprentissage, ou aux anciens qui cherche une plus grande somme d’avantage, nous accomplirons un noble devoir de solidarité.
Permettez-moi, Messieurs et Chers Camarades, de vous féliciter sincèrement et de vous remercier de tout coeur pour l’empressement avec lequel vous avez accueilli l’idée d’Association.
Le Comité que vous avez honoré de votre confiance vous exprime aussi ses plus vifs remerciements. Sa bienveillance et son dévouement vous sont acquis. Nous ferons tout notre possible dans le but de nous rendre utiles, et, sans cesse secondés par chacun de vous, l’oeuvre nous l’espérons, sera profitable.
Persuadé, Messieurs et Chers Camarades, d’être le fidèle interprète de vos sentiments, je veux dans cette première page de nos annales, rendre hommage à la mémoire de MM. Benoit et Peltre, mes éminents prédécesseurs, à la mémoire de M. Guy, ancien syndic de Cluses, le promoteur de l’Ecole et à la mémoire de M. Farcot, son généreux bienfaiteur

C’est aussi pour moi un devoir d’adresser à l’Administration supérieure l’expression de notre plus profonde reconnaissance pour la bienveillance sollicitude qu’elle témoigne sans cesse à l’Ecole de Cluses, pour les libéralités qu’elle lui accorde si généreusement et grâce auxquelles cet Etablissement a pu se placer au premier rang des écoles techniques nationales.

Et maintenant Chers Camarades, voulez-vous me permettre encore de vous exprimer un désir qui m’est cher ?

Je serais heureux qu’un buste érigé dans la cour de l’Ecole, sur une pyramide de granit, perpétuât la mémoire de M. Benoit, le savant horloger qui eut l’honneur de fonder l’Ecole et de la diriger pendant plus de 40 années.
C’est une dette de reconnaissance à laquelle nous ne devons pas nous soustraire. Dans ce but, j’ouvre une souscription et je ne doute pas que vous répondiez unanimement à mon appel, je compte sur l’obole de tous, si faible dût-elle être.
Nous nous réunirons l’année prochaine pour inaugurer ce monument, heureux de revoir des amis dont nous aurons été séparés depuis 10, 20, 30, 40 ans et plus. Nous
organiserons une fête grandiose pour marquer dignement la fondation de notre Association et célébrer avec éclat le cinquantenaire de la fondation de l’Ecole, cérémonie retardée depuis 3 ans en raison de la maladie et du décès de mon regretté maître et prédécesseur M. Peltre.
Ne conviendrait-il pas, me direz-vous, de rendre le même hommage à M. Peltre ?
Oui, et je le voudrais, mais notre Association est à son début, nous devons procéder lentement, pour arriver sûrement.
Plus tard, je vous demanderai dons de faire pour M. Peltre ce que je vous demande aujourd’hui pour M. Benoit.
Sur ma proposition, le Comité a décidé la publication d’un bulletin mensuel.
Nous y insèrerons régulièrement et gratuitement les demandes et offres d’emplois, les études et les travaux personnels des Sociétaires, des descriptions de mécanismes d’horlogerie et autant de renseignements utiles qu’il nous sera possible.
Nous devons tous coopérer à sa rédaction.
Tel est, Messieurs et Chers Camarades, le programme que votre Comité a élaboré et qu’il s’efforcera d’accomplir.
Je termine en adressant mes remerciements à notre secrétaire, M. Gaillard, pour son dévouement dans l’organisation de la Société, en formant les voeux les plus chers pour l’heureux développement de l’Association Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Horlogerie de Cluses et en vous adressant à tous, Chers Camarades, l’expression de mes meilleurs sentiments.
Le Directeur de l’Ecole,
Président de l’Association,
J. LAVAIVRE

    Autorisation préfectorale (23/04/1901)

    Nous Préfet de la HAUTE-SAVOIE,
    Officier de la Légion d’Honneur,
    Vu la demande à nous adressée le 11 mars 1901 par les personnes dont les noms et adresses figurent sur la liste ci-jointe, demande ayant pour but d’obtenir l’autorisation nécessaire à la constitution régulière d’une association fondée à Cluses sous la dénomination de « Association Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Horlogerie de Cluses » ;
    Vu les statuts présentés à notre examen et annexés au présent arrêté ;
    Vu l’article 291 du Code pénal et la loi du 10 avril 1834,
    Arrêtons :
    Article 1er. L’association organisée à Cluses sous la dénomination de « Association Amicale des Anciens Elèves de l’Ecole Nationale d’Horlogerie de Cluses » est autorisée à se constituer et à fonctionner régulièrement.
    Art.2. Cette autorisation est accordée à charge par les intéressés de se conformer strictement aux conditions suivantes :
    1° Passer le bail au nom de la Société ;
    2° Faire administrer la Société par un comité composé de membres solidaires et également responsables de tous les frais et de tous les actes de la gestion ; solidarité et responsabilité qui devront, d’ailleurs s’étendre à tous les membres de l’Association ;
    3° N’admettre dans la Société ni étrangers à la Société, ni femmes ;

     

    4° Ne laisser jouer aucun jeu de hasard ni d’argent ;
    5° Interdire toute discussion sur des questions politiques ou religieuses ;
    6° Ne changer sous aucun prétexte le lieu des réunions sans en avoir obtenu notre agrément ;
    7° Nous adresser chaque année la liste de tous les membres avec les professions et adresses en regard des noms.
    Art.3. En cas de modification des statuts, l’Association devra demander de nouveau à l’autorité compétente l’autorisation prescrite par l’article 291 du Code pénal ;
    Art.4. Cette autorisation pourra être retirée immédiatement en cas d’infraction aux statuts ou aux dispositions qui précèdent, et ce sans préjudice des poursuites qui pourront être exercées en exécution de l’article 292 du Code pénal contre les chefs, directeurs ou administrateurs de l’Association.
    La dite autorisation sera considérée comme nulle si la Société n’a pas fonctionnée dans un délai de six mois.
    Art.5. Ampliation du présent arrêté sera transmise à M. le Sous-Préfet de Bonneville qui en assurera l’exécution en ce qui le concerne.
    Fait à Annecy, le 23 avril 1901
    Le préfet de la Haute-Savoie,
    (Signé) : Emmanuel MOUSSARD.

     

    Les membres du Bureau de l’Association Amicale des Anciens Élèves du Lycée Charles Poncet

    Pascal Faletto

    Président de L’AAAE
    Relations avec le Lycée Charles Poncet
    contact@aaaecluses.com

    Alain Bertelone

    Trésorier de l’AAAE
    contact@aaaecluses.com

    Philippe Anthoine

    Secrétaire de L’AAAE
    +33 (0)6 80 00 30 74

    Germain Gaston

    Directeur de Publication du Bulletin « Heures et Techniques »